IL ETAIT UNE FOIS...

Mon parcours est une succession d'expériences, de découvertes et de rencontres.

Je suis une chercheuse dans l'âme, une exploratrice, une passionnée de la matière vivante humaine et de son interaction avec le monde qui l'entoure.

Mon travail est le fruit d'une riche et intense expérience de vie, d'un précieux processus de transformation et d'intégration de multiples apprentissages.

 

Sur mon chemin se sont trouvés de véritables formateurs qui n'avaient aucun diplôme à me délivrer mais qui m'ont apporté le fondement essentiel de ce que je propose aujourd'hui dans mes ateliers, mes stages et mes accompagnements individuels.

Mes enfants, mes parents, mes amis, les arbres dansants dans le silence de la forêt, la montagne et la lumière de ses sommets et chaque être apparu sur fil de mon histoire qui a permis à ma vision du monde de s'enrichir, de s'affiner et de se déployer.

 

Et cette voix grandissante à l'intérieur qui m'a inlassablement guidé au coeur de celle que j'ai toujours été, alimentée par le feu ardent de mes rêves.

Pas de technique, pas d'école ni de mode d'emploi. 

Juste un espace agissant qui se dessine dans l'écoute intime d'une partie puissante et oubliée de nous-même.

Parfois dans la douleur, parfois dans l'extase et la joie, parfois dans la peur et le doute, toujours vers plus de compréhension et de délivrance. 

Mon enseignement, je l'ai reçu en tout premier lieu de mes trois enfants qui ont été jour après jour, les maîtres exigeants de mes explorations et de mes découvertes. 

Et mes premières véritables leçons ont été prises au pied de leur lit, dans la tombe des nuits sans sommeil et les murmures fredonnés de l'apaisement.

Dans l'alcôve secret des berceuses et la magie de l'improvisation.

C'est à cet endroit sûrement que j'ai découvert mon plus grand trésor,

au bord de l'épuisement, dans le jaillissement de cette source force, de ce baume doux, caressant et profondément réparateur. 

C'était là, en moi, simple, offert, évident.

 

Ma formation et mon expérience de kinésiologue m'ont permis d'acquérir une précieuse connaissance du corps, de son fonctionnement tant physiologique que psychologique et énergétique. J'ai ainsi pu approfondir mon approche et ma compréhension de l'être humain dans la pluralité de ses dimensions.

La complexité de qui nous sommes est un tissage subtil qui demande écoute et attention pour délivrer son mystère, ainsi que les clefs de ses propres forces de guérisons.

J'aime être à cet endroit, cela fait partie de mes dons, me tenir juste là, à côté de l'autre, guider et accueillir dans l'écoute et la douceur.

 

Quand à mon parcours de musicienne, il s'est fait hors des sentiers battus, dans l'intensité de mon exploration intérieure, à travers le souffle, la méditation et le silence. Mon chant est né de mes cendres, de celle en moi qui a consumé l'ancien et accepté le défi de cette bienheureuse nudité qui consiste à être totalement soi, et à s'en remettre au fil merveilleux et sans fin de l'instant.

 

La Voix est révélatrice de nos blessures, elle est l'expression première de nos émotions et dessine notre lien à l'autre dès la naissance.

Elle témoigne à la fois de la fragilité de notre confiance et des forces inouïes enfouies au coeur de notre être.

Elle est une réparatrice puissante, un centre de reconstruction.

J'ai fait le chemin qui creuse et va chercher les racines.

J'ai traversé les eaux troubles et menaçantes de ma propre histoire à la lumière de cette voix qui s'est levée pour chanter dans la nuit.

Je l'ai nourrie de ma foi et de ma gratitude, je l'ai reconnue tel un flambeau venu du fond des âges, offert et tendu en mémoire de toutes celles et ceux dont les voix sont venues apaiser les êtres et réchauffer le monde.

 

INTERVIEW RADIO Emission rue des arts sur RCF le 18/01/2017 - Bénédicte
00:00 / 00:00

Expérience péruvienne

L'année 2012 a marqué un tournant dans ma vie personnelle et professionnelle avec des choix davantage alignés sur mes exigences profondes et mon besoin de liberté. 

Ce virage important s'est concrétisé par un départ au Pérou en janvier 2013 pour plusieurs mois dans un centre d’hébergement pour enfants victimes de violence et d'abus sexuels situé à Lurin, Caritas Felices

J'ai pu ainsi mettre en pratique de ce que j'expérimentais en France avec le chant depuis quelques temps déjà au coeur de l'urgence et d'un espace de survie qui ne laissait aucune place aux prétentions ni aux savants discours. Dans ce feu là s'est épurée ma voix et renforcé les liens tissés avec le chant.

Voici quelques extraits de traces laissées de ce passage puissant, instructif et révélateur... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Journal 03/02/2013

"Essayer de dire un truc avec ses mains... Inventer des mots qui n'existent pas en mettant des "o" et des "a" improvisés dans les coins. Froncer les sourcils, constater les regards perplexes et exploser de rire en mimant des phrases approximatives."

Journal 06/02/2013

"Hier matin premier atelier de chant avec le groupe des grandes dans la chapelle. Entre curiosité et gène, les filles se tiennent devant moi comme des écolières attentives. Elles ont appris à écouter et à obéir, je sens la crainte…
Non, je ne suis ni maîtresse, ni professeur, oubliez tout cela… Je suis juste une grande soeur qui passe par là, venue de l'autre côté du monde pour chanter avec vous, sentir la chaleur de vos voix et la force de nos racines réunies. 
La seule chose importante est votre musique intérieure. 
Ecoutez-la, cherchez-la, retrouvez-la, vivez-la, donnez-la… les voix timides sortent doucement…
Le travail de jeux et de libération du son emplit progressivement la chapelle, les visages s'ouvrent, les filles osent, surprises, et jouent avec leurs voix. 
Le cercle se forme et la magie de la communion opère dans ce lien universel de l'improvisation qui jaillit de l'instant comme un cadeau de la terre et du ciel ensemble.
J'ai senti des frissons parcourir ma colonne et la chaleur de mon sang envahir mon coeur… les voix prenaient de la force et du plaisir, il y avait au milieu du cercle un enfant imaginaire qu'il fallait consoler et rassurer.
J'ai soudain entendu la vibration ancestrale de cette terre péruvienne, dans le flot touchant et mélodieux du chant spontané de ces jeunes filles aux yeux clos. C'était comme si elle se connectaient à leur histoire, à leur force, à leur mémoire intime… Elles se serraient contre moi, je n'oublierai jamais leurs visages et la lumière qu'il y avait dans leurs yeux à la fin du dernier chant. Et le sentiment intense d'être là, au bon endroit dans l'évidence et la justesse de la présence. Il n'y avait plus d'âge, plus de langue…c'était magique, fort, émouvant. Quel cadeau magnifique ! MERCI...MERCI..."

Journal 19/02/2013

"Touchée...
Comment ne pas l'être ?
No sé...
Lorsque l'on descend dans les profondeurs, il y a des zones abruptes et sombres que l'on ne peut éviter.
Le constat de l'ampleur des blessures et la tristesse infinie qui brise parfois l'éclat des regards de ces enfants qui m'entourent.
Le manque terrible d'amour, de regard, d'écoute, de toucher, d'attention et de douceur...un gouffre pour ne pas dire un trou noir.
Epuisement... 
Envie de solitude...
Courage, passage difficile !"

Journal 07/02/2013

"Deuxième atelier avec le groupe des petites…quelques ados nous ont rejoint…
Le jeu est spontané, évident. Quel bonheur cette complicité et ses sourires !
Le chant est là, tout neuf… des voix d'enfant comme des perles sur le fil précieux d'une mélodie sacrée. Je retiens mon souffle…il y a même Dieu qui écoute…
Comme un baume, le son berce et apaise… les corps se détendent et certaines s'endorment sur le tapis..."

lechantsecret.com

CARCASSONNE - OCCITANIE - FRANCE

crédits photos : Lionel Pesqué / Photographe

  • Facebook